VOIE VERTE FOIX / ST GIRONS

Le parcours
Accès depuis Foix (3km) : il se fait par la D1 (route de Vernajoul), sur la rive gauche de l’Ariège. À l’Office de Tourisme (en face de la Halle aux Grains), prendre la rue P. Bayle, puis la rue des Marchands, jusqu’à l’église Saint-Volusien, au pied du château de Foix. En ce lieu, descendre et traverser l’Arget. La D1 serpente jusqu’à Vernajoul.

Après l’église, dans le village, au carrefour tournez à droite sur la D231 (direction : Loubières, St-Jean-de-Verges). Vous traversez le village et continuez : à 500m du village, avant la descente, la Voie Verte commence, à l’ancienne maison de garde-barrière, au bord de la D231.
C’est un chemin empierré qui part sur la gauche parallèlement à la D231, sans barrières et sans panneau à l’entrée.

Après 300m, la Voie Verte franchit un magnifique viaduc en courbe, long de 210m, avec 14 arches, à 35m au-dessus du sol (construit en 1893).
Puis elle arrive (à 3km du départ) à la Rivière souterraine de Labouiche, qui peut constituer un deuxième point de départ. On trouve là un point d’arrêt, une buvette, de l’ombre. Et la rivière souterraine mérite une visite ! L’accès se fait par une rampe, juste avant un pont.

Puis, la Voie Verte monte doucement sous les arbres dans un paysage de montagne : prairies, fermes, et, en face, crête rocheuse du massif du Plantaurel.

Au Km 7 on traverse le hameau de Baulou, avec un beau passage en talus, et continue à monter 1km.
Au Km 8,6 on entame une longue descente. Sur cette deuxième partie, moins ombragée, les paysages deviennent plus ouverts et vraiment magnifiques : la Voie Verte, qui se situe sur un versant nord, à flanc de montagne, domine la vallée. On voit les Pyrénées, enneigées jusqu’en Mars, en un long « travelling ». Le cadre immédiat est sauvage, avec un petit tunnel et des endroits possibles pour un arrêt pique-nique au bord d’un ruisseau, ou face à la chaîne des Pyrénées.
Au Km 16, on entre dans le quartier de la gare de La Bastide-de-Sérou, le centre de la petite ville est à 1km (bars, restaurants, hôtels, chambres d’hôtes, commerces. Office de Tourisme :www.seronais.com).

La Voie Verte continue sur 2,5km, dans la vallée, le long d’un ruisseau, et franchit l’Arize sur un pont métallique.

Au Km 19 un passage souterrain permet de traverser la D117, et la Voie Verte longe ensuite cette route bruyante qui file tout droit dans la plaine, sur 2,5km.
Au Km 21,6, la Voie Verte passe sous la route et rejoint l’aire de repos de l’Arize (ou du Ségalas), avec ombre, tables, toilettes, et buvette.

Puis la Voie Verte continue à longer la route mais en la surplombant, et avec des vues lointaines.
Au Km 24,6, après une montée, à une intersection -voir la sculpture de la vache- il faut continuer en face sur le chemin goudronné qui a pris la place de la voie ferrée.
Après l’ancienne gare, à l’intersection (à droite « Les Mouns ») (Km 25,3) on peut aller à gauche sur le « chemin de la Gare » qui descend à Castelnau-Durban (aire de repos, eau et toilettes, commerces,…).

À l’intersection « Les Mouns » on continue sur le chemin goudronné, et au Km 27,3 la Voie Verte reprend (barrière et panneau). Elle monte, passe sous la RD117, et continue à monter (belles vues) jusqu’à deux tunnels successifs, de 500m et de 900m, bien éclairés.

Au Km 30,8, après une descente, on arrive à l’ancienne gare de Rimont, qui est occupée par l’association Prommotta, et l’on trouve un parking pour accèder à la Voie Verte. Le village de Rimont se trouve à 800m au-dessus (suivre la D158).
Ensuite, la Voie Verte, située sur un talus, franchit la petite route qui conduit à l’abbaye de Combelongue que l’on voit à gauche à 500m dans la plaine.

Puis elle entame une longue descente régulière, en pente douce, sur 5km, jusqu’au lieu-dit Pont de Lort (Lescure).

On se trouve en permanence, en pleine nature, au calme, dans le silence. On entend les cloches des vaches qui paissent dans les prés.
La Voie Verte croise très souvent le ruisseau le Baup, qui serpente.
Les anciens ponts métalliques ont été réhabilités, et les garde-corps renforcés (treillis ajouté) ou rehaussés, en conservant l’aspect rouillé du métal ! Observez la qualité de ces réfections « dans le style ferroviaire ».
Les passages linéaires et ensoleillés alternent avec des passages ombragés en sous-bois.

C’est agréable en toute saison, même si les paysages sont ceux d’une verte vallée, sans vue lointaine sur les montagnes comme dans la première partie.

Au Km 33 on traverse le hameau du Brouil.

Au Km 35, on contourne l’ancienne gare de Lescure, transformée en école-halte-garderie, sur le chemin de desserte (500m).

Au Km 36,5 on passe au lieu-dit Pont de Lort (Lescure), où la Voie Verte continue à plat (fin de la descente).

Au Km 38,2 on passe devant un moulin (maison) et au pied de l’église de Baliar.
Sur cette fin de parcours, on entend un peu la D117 plus proche.

Après un long passage en sous-bois, la Voie Verte s’achève au Km 41,8.
Là, il faut prendre vers la gauche le chemin goudronné qui descend (c’est le « chemin de Serres », pas de panneau), passe devant l’Aire des gens du voyage et arrive à la D117 (au Km 42,4) (panneau bois « Voie Verte » au carrefour).

En ce lieu, traversez et allez à gauche, et prenez aussitôt en face la direction centre ville. Vous suivez la route de Foix, puis l’avenue René Plaisant, sans piste cyclable !
Au Km 43,7 vous arrivez place Jean Jaurès, dans Saint-Girons.

Itinéraire pour rejoindre le Mas d’Azil (15km)
Après La Bastide-de-Sérou et le passage sous la RD117, au Km 19,7, on se trouve à 15km du Mas d’Azil. Quittez la Voie Verte pour prendre à droite la petite route D49 qui monte à Brouzenac (dir. Allères). Puis, au pied de la grande ferme (stabulation libre), prenez à gauche en direction d’Ordars et Durban-sur-Arize. En ce lieu, suivez à droite la jolie route au bord de l’Arize : la D15, puis la D119 qui mènent au Mas d’Azil.

Coordonnées

VOIE VERTE FOIX / ST GIRONS
Office de Tourisme du Pays de Foix-Varilhes, 29 Rue Théophile Delcassé 09000 Foix

Tél : 05 61 65 12 12

Site internet : www.tourisme-foix-varilhes.fr