:: Vous êtes ici :

Bon à savoir

RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE DE LA VIA FERRATA

1. PREPARER SA SORTIE
Choisir un itinéraire adapté à ses capacités ou celles de ces compagnons. Ce choix s’effectuera en consultant les topo-guides disponible dans le commerce, plaquettes d’information des offices du tourisme et les revues de montagne.
On pourra ainsi juger du niveau de difficulté de l’itinéraire en fonction :
- des capacités athlétiques nécessaire à sa réalisation (nombre d’échelles, dénivellation,...). Une dénivellation de 200 m constitue un maximum pour une découverte de l’activité.
- de l’aspect vertigineux de cet itinéraire.
- du temps nécessaire à sa réalisation.
Les Offices du tourisme, les professionnels locaux ou les responsables de l’itinéraire pourront également vous fournir de précieux renseignements sur :
- l’état de la via ferrata .
- la fréquentation du parcours à la période choisie.
Consultez la météo, partez tôt. Ne vous engagez pas sur le parcours si le temps devient trop menaçant.

2 CHOISIR UN EQUIPEMENT ADAPTE AUX NORMES EN VIGUEUR :
Il se compose :
- d’un casque
- d’un harnais d’escalade muni d’une longe de via ferrata équipée de deux mousquetons et d’un absorbeur de choc.
La fixation de la longe (longe double ou longe en y) sur le pontet du harnais s’effectue au moyen d’un maillon rapide semi-circulaire (Connecteur d’escalade : norme EN 136.005.02) serré à l’aide d’une clef. ou d’une sangle cousue placée en « tête d’alouette »
- d’une paire de gants résistants
Vêtements chauds et imperméables, boisson , nourriture énergétique, trousse de pharmacie de premier secours permettant de faire face aux impondérables et aux brusques changements des conditions météorologiques.
Utiliser des chaussures légères de randonnée
Attention, il convient néanmoins de ne pas se surcharger inutilement.

Recommandations pour la pratique de l’escalade sur S.A.E. et sites sportifs

1- Se préparer
Se renseigner :
• sur le type de site : niveau de difficulté des voies, engagement, équipement,
accès ;
• sur la gestion du site ;
• sur les services de secours locaux (police, gendarmerie, pompiers).
S’informer précisément :
• sur la réglementation spécifique au public concerné ;
• sur la réglementation locale.

2- S’équiper
Emporter du matériel adapté au site et aux conditions météorologiques (en fonction
de l’engagement).
Matériel d’escalade conforme aux normes européennes (C.E.N.) ou à défaut UIAA.
Individuel :
• chaussures adaptées,
• baudrier, descendeur, mousquetons et dégaines (si escalade en tête), casque (si nécessaire).
De sécurité :
• trousse de premier secours ;
• matériel de remontée sur corde.

3- Progresser en sécurité
• rester toujours assuré ;
• contrôler systématiquement les amarrages ;
• vérifier la longueur des cordes et leur état ;
• respecter les règles techniques de sécurité ;
• rester plus que vigilant pendant les manoeuvres en paroi (prise de moulinette, descente en rappel, relais ...) ;
• utiliser des termes clairs et convenus entre les membres du groupe.

4- Respecter le milieu et les autres usagers :
• des pêcheurs, randonneurs, chasseurs .... et d’autres grimpeurs partagent votre terrain de loisir : soyez patients avec ceux qui vous précèdent, conciliants avec ceux qui vous doublent.
• respectez les propriétaires, gestionnaires et équipeurs du site ;
• respectez le site, la flore, la faune ...
• ramenez vos déchets (sacs poubelles)
• respectez les itinéraires d’accès et de retour : ne piétinez pas les clôtures,
refermez les barrières
• parquez raisonnablement votre véhicule.
• consultez mais ne photocopiez pas les topos et documents techniques